Navigation – Plan du site

38 | 2012 (1)
L'éloquence des singes

Éditorial

Des singes éloquents ? Littéralement ? Vous saviez Labyrinthe attaché à mêler les langages, mais de là à faire discourir nos simiesques cousins, n’est-ce pas courir trop loin dans l’inconnu ? Les singes, c’est notoire, ne parlent pas.

En revanche, et à l’encontre d’un certain oubli contemporain, cela fait beau temps que des humains s’interrogent sur les paroles de singes. Il y a là matière à pensée, suivant le sillon qui est celui de la revue : dans l’entrelacs des discursivités. Le présent numéro campe, principalement, à la croisée de la littérature et de la philosophie, mais aussi de l’histoire. Mais en plus ici, de la science. Baroque, inventive, mais de la science quand même.

Entrée dans l’âge de sa reproductibilité numérique et de sa mesurabilité bibliométrique, l’œuvre de science aujourd’hui est marquée au coin du «  cognitif  ». Un numéro précédent de Labyrinthe («  La cognition  », n° 20, 2005) s’était voulu l’écho de cette montée en puissance des sciences cognitives, sans toutef (...) Lire la suite

Cairn

Les articles de ce numéro sont disponibles en texte intégral via abonnement/accès payant sur le portail Cairn.
Consulter ce numéro