Navigation – Plan du site
Dossier - L'éloquence des singes

L’évolution et le développement du langage humain chez Homo Symbolicus et Pan Symbolicus

The Evolution and the Rise of Human Language in Homo Symbolicus and Pan Symbolicus
E. Sue Savage-Rumbaugh et William M. Fields
Traduction de Renaud Pasquier, Pierre Savy et David Schreiber
p. 39-79

Notes de la rédaction

Sue Savage-Rumbaugh (née en 1946) est entrée dans la recherche sur la capacité d’acquisition du langage humain chez les primates au moment même où bien des espoirs antérieurs semblaient tomber, du fait de l’échec de Herbert Terrace et son élève chimpanzé nommé Nim Chimpsky1. Au cours des années 1980, Savage-Rumbaugh fut la première à pratiquer une méthode d’immersion linguistique (utilisant des lexigrammes, un clavier électronique, ainsi que la communication orale) avec un bonobo, Kanzi. Ses expériences avec Kanzi, puis d’autres membres de la même famille, ont été largement documentées dans des centaines de publications et des milliers d’heures d’enregistrements vidéos. Elles suscitent, aux États-Unis en particulier, un engouement remarquable (des doctorats honoris causa au classement parmi les cent personnes les plus influentes de Time magazine en 2011), que seule égale une critique sans fin, et le plus souvent stérile, sur la validité, la vérité, voire la moralité de semblables études. Absolument indisciplinée, Savage-Rumbaugh a désormais franchi les limites de la science ordinaire, estimant que les protocoles usuels étaient incapables de rendre compte d’une situation inouïe, ces singes non humains parlant et pensant autrement avec du langage humain. L’article est ici cosigné avec William Fields (né en 1949), anthropologue d’origine et (récemment encore) directeur du laboratoire privé où travaillent Savage-Rumbaugh et les bonobos. Voici donc un exemple de cette audacieuse réélaboration de l’humanité, entre primatologie, génétique, psychologie cognitive, philosophie, et pensée en général. Le point de départ, trouvé chez Deacon – l’Homo Symbolicus – permet une aventure conceptuelle assez unique.
L.D.

Traduit de l’anglais (États-Unis)
par Renaud Pasquier, Pierre Savy et David Schreiber.

Texte original : «  The Evolution and the Rise of Human Language in Homo Symbolicus and Pan Symbolicus  », version préparatoire inédite du texte récemment publié sous le titre «  The Evolution and the Rise of Human Language. Carry the Baby  », dans Christopher S. Henshilwood, Francesco D’Errico (dir.), Homo Symbolicus. The Dawn of Language, Imagination, and Spirituality, Amsterdam, John Benjamins, 2011, p. 13-47.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

L’humanité biologique
Langage des grands singes et culture des grands singes
Le port de l’enfant par la mère et l’interaction comme substrat de l’action humaine
La constitution du sujet et la dualité de la conscience

Aperçu du texte

Bien que la dichotomie classique homme/animal continue de sous-tendre la pensée scientifique occidentale, la génétique moléculaire prouve que les humains sont bien plus proches des chimpanzés et des bonobos que ne pouvaient le supposer les chercheurs en se fondant seulement sur l’évidence anatomique, il y a quelques décennies. Le degré de similitude de l’ADN entre humains, bonobos et chimpanzés autorise à nous classer tous trois comme espèces-sœurs. Ce qui signifie, aussi étrange que cela puisse paraître, qu’au sein de ces trois espèces, nous sommes plus proches les uns des autres que nous ne le sommes des gorilles (Wildman, Grossman et Goodman, 2002). Or les divergences comportementales, et, à un moindre degré, morphologiques, sont plus importantes que ne l’expliquent trop simplement les différences d’ADN. De si faibles différences d’ADN entre d’autres espèces très proches ne produisent d’ordinaire que des changements mineurs dans les traits anatomiques et cognitifs. Tout cela a co...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

E. Sue Savage-Rumbaugh et William M. Fields, « L’évolution et le développement du langage humain chez Homo Symbolicus et Pan Symbolicus », Labyrinthe, 38 | 2012, 39-79.

Référence électronique

E. Sue Savage-Rumbaugh et William M. Fields, « L’évolution et le développement du langage humain chez Homo Symbolicus et Pan Symbolicus », Labyrinthe [En ligne], 38 | 2012 (1), mis en ligne le 16 avril 2012, consulté le 26 novembre 2014. URL : http://labyrinthe.revues.org/4244

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page